Le club

La section Escrime

Créée en 1953, la section ESCRIME véhicule les valeurs du Paris Université Club.

Elle développe un panel complet d’activités :

  • Escrime de compétition et de haut-niveau.
  • Escrime loisir pour les adultes et les étudiants.
  • École d’escrime.
  • Intégration des handicapés dans le cadre de l’activité.

Elle encourage la participation des parents à des journées de découverte de l’escrime et développe la compétition pour les jeunes et les séniors, ainsi que l’accès au haut niveau pour les meilleurs.
Au-delà des résultats, la plus grande convivialité règne au sein de la section qui mêle de 6 à 65 ans sportifs de haut niveau et pratiquants de loisir.

Notre section se définit en trois volets bien distincts :

L’école d’escrime

Elle est réservée aux enfants de 6 à 14 ans. On y apprend la gestuelle et la connaissance de l’autre – partenaire et/ou adversaire ; on y développe des qualités naturelles de souplesse, de vitesse et d’acuité visuelle ; et on y met en valeur ses aptitudes par la concentration, la prise de décision, la maîtrise de soi et l’envie de progresser.

La filière compétition

Présente aux niveaux régional, national et international (athlètes de haut niveau), la section Escrime du PUC engage ses tireurs dans toutes les catégories hommes et dames en individuel comme par équipe. Cette filière regroupe donc les membres dont les objectifs sont la réussite sportive, la maîtrise de la situation présente et le respect des règles.

La filière loisir

Elle est destinée à un public (adultes, débutants, étudiants) en recherche d’une activité dynamique sans les contraintes de la compétition.

Nous réalisons tout cela au sein du PUC grace à un esprit de convivialité réunissant petits et grands, et qui nous permet de demeurer aujourd’hui encore -et nous l’espérons pour longtemps- parmi l’élite de l’escrime française.

Histoire du PUC omnisports

Tout commence au printemps 1906.

Le Paris Université Club voit le jour au Café Voltaire, place de l’Odéon et compte alors 55 membres qui portent Eugène Olivier –futur médaillé d’or à l’épée, aux Jeux Olympiques de Londres, en 1908– à sa présidence. Il est décidé que les couleurs seraient « le blanc avec col et parements violets ». Le tout jeune club est porté sur les fonds baptismaux par quelques parrains prestigieux : Charles Péguy, Jean Giraudoux, Henri Alain-Fournier, Louis Pergaud ou Pierre Mac Orlané Certains de ces illustres pucmen disparaîtront dans la tourmente de la Première Guerre.

Dans l’entre deux guerres, le PUC s’installe à la Porte Dorée. Sous l’impulsion de Jean Petitjean –athlète, rugbyman, water-poloïste et accessoirement ingénieur chimiste– il accueille en mai 1923 les premiers Jeux Mondiaux Universitaires. Ainsi naissent les Universiades qui réuniront tous les deux ans plusieurs milliers d’étudiants dans une dizaine de disciplines sportives.
Reconnu d’utilité publique en 1924, le PUC s’installe en 1937 sur un terrain vague de quatre hectares, concédé par la ville de Paris boulevard Kellermann dans le 13ème arrondissement, tout à côté de la Cité Universitaire. Les fêtards « boulemicheurs » du PUC se retrouvent désormais sur l’emplacement de l’ancien bastion 85 des célèbres « fortifs’», reconverti en stade grâce au recteur Sébastien Charléty. Le président Chailley-Bert obtient alors du recteur Charléty qu’il consente à donner son nom au stade. Ce dernier naît le 18 juillet 1938.

Depuis la fin des années 90, le PUC reprend de la vigueur. Réinstallé dans le nouveau stade Charléty en 1994, il fusionne avec l’association sportive de la Cité Internationale Universitaire de Paris en 2002, se rapprochant ainsi de son identité universitaire. Aujourd’hui, il compte plus de 10 000 membres, dont 40% d’étudiants.

Les 50 disciplines que propose le PUC sont réparties en 24 sections. Elles se pratiquent en loisir ou pour certaines en compétition. Vous aurez l’embarras du choix : tennis, baseball, plongée, parachutisme, badminton, aquagym, rugby, salsa, roller-skating (depuis 2001), escrime… et même échecs ! (liste complète des activités sur http://www.puc.asso.fr)